AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion
Article 1. Lire et appliquer les règles tu devras.
Article 2. Ta vie et tes rêves tu différencieras.
Article 3. Tes aventures Amaknenne tu raconteras.
Article 4. Correctement tu parleras.
Article 5. Régulièrement le repaire tu visiteras.
Article 6. Respecter les autres il faudra.
Article 7. Le dieu FLOOD tu renieras.
Article 8. La période d'essai tu subiras.
Article 9. Ta guilde tu aideras.
Article 10. Les Percepteurs tu défendras.

Partagez | 
 

 Fondation de la Dictatura Dei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Williamlesanguinaire
Meneur
Meneur
avatar

Nombre de messages : 846
Date d'inscription : 21/08/2007

MessageSujet: Fondation de la Dictatura Dei   Sam 01 Sep 2007, 04:36

[HRP]Ceci est une suite à mon départ de Underground, je mettais à disposition le lien vers leur forum avant mais, le sujet de mon départ à été supprimé. Pour ceux que cette histoire intéresserait, j'ai regroupé avant la suppression tous les post au format doc (8 pages en tout) [/HRP]

- Excuse moi, dit William en s'adressant à Jah.
Il se retourna et s'en fut hors du repaire de Underground en remerciant intérieurement son épouse. Il marcha sans bruit le long des couloirs jusqu'à l'entrée. Il poussa la porte, se retourna une dernière fois et murmura pour lui même:
- A bientôt !
Puis il franchis la porte et la referma. Il s'éloigna du repaire toujours en silence. Lorsqu'il fut à une centaine de mètres, il siffla Epona, et celle-ci accourue. William avait une grande complicité avec sa dragodinde, elle se baissa d'elle même afin qu'il monte sur son dos (c'est que c'est haut pour un Xelor).
Il jeta un coup d'oeil dans son sac afin de s'assurer de la présence de sa guildalogemme et parti en direction des montagnes au sud d'Astrub.
Par chance, la grotte qu'il cherchait était indiquée sur sa carte, car il n'était venu qu'une seule fois. Il avait aperçu l'entrée un jour alors qu'il s'était perdu. La curiosité l'avait poussé à aller voir (il se souvenait avoir cherché très longtemps le chemin menant à l'entrée).
- J'espère retrouver facilement, dit-il alors qu'il approchait.
Bientôt il vit la grotte, et, comble du bonheur, il eu la joie de voir qu'un escalier avait été aménagé depuis son dernier passage.
- Quelle aubaine, dit-il en souriant.
Il se rua vers l'intérieur. Le gros livre indiquant les règles était toujours sur son piédestal, tout comme la dernière fois. William l'avait d'ailleurs lu cette fameuse fois, et il avait hâte de créer sa guilde. Pourtant, il pris soin de le relire, afin d'être sur de n'omettre aucun détail important.
Sa lecture terminée, il s'avança vers la seconde salle dans laquelle un autre piédestal l'attendait. William sauta à terre et s'en approcha. Il regarda attentivement le creux. Les battements de son coeur résonnaient à ses oreilles. Il sorti la guildalogemme de son sac et la garda au creux de ses mains quelques secondes en l'observant. Puis dans un grand sourire, il la plaça dans le creux.
Une lumière intense l'éblouit. Lorsqu'elle se dissipa, il ne resta plus qu'un immense mur de fumée. William commença à tracer avec ses doigts le nom choisi pour sa guilde. Lorsqu'il eu fini, il dessina également le blason de la même façon. Puis en soufflant dessus il en modifia la couleur. Lorsqu'il eu fini, William posa sa main sur sa guildalogemme, prononça le nom de sa guilde à haute voix, et appuya un grand coup sur la pierre. De nouveau, il fut éblouit. Lorsqu'il put à nouveau voir correctement, il sortit sa hache de son sac, et la plaça devant son visage. Il tentait d'apercevoir son blason par réflexion. Malheureusement il ne vit rien, et se souvient qu'il lui fallait neuf compagnons pour avoir ce privilège. Il remonta donc sur Epona, et sortit de la grotte. Il se dirigea vers le repaire qu'il avait commencé à construire depuis plusieurs jours. Il était quasiment achevé, il ne restait que des détails à ajouter. Arrivé devant la porte, il descendit d'Epona, lui accorda le droit d'aller dormir, et entra dans ce qui serait désormais son antre. Se dirigeant vers sa chambre, il repensa à sa lettre. Certains membres allaient être surpris de voir qu'il était partit. Cela l'avait attristé, mais pour l'heure il était heureux. Tout se passait bien, il ne restait qu'à espérer que ça continue. William se glissa dans son lit. Il pensa à Jah... Il aurait aimé qu'elle partage ce moment avec lui, mais comprenait qu'elle n'ai pas voulu fuir comme lui. Peu importe, très bientôt elle le rejoindrait, et ils seraient alors le plus heureux des couples de tout Amakna. Sur cette pensée, il s'endormit paisiblement...



-----



Ce que l'histoire n'avait pas dit à ce moment là c'est qu'entre le moment où William était sortit de la grotte et celui où il avait prit le chemin du repaire, il s'était écoulé un long moment.

Une fois sortit de la grotte, William savait qu'il ne pouvait rentrer tout de suite au repaire, il devait absolument aller "lui" faire son rapport.
- Epona, nous allons voir la Reine, tu connais le chemin.
La dragodinde acquiesça et se mit en route.
Après avoir couru plusieurs kilomètres, elle s'arrêta devant l'entrée d'une forêt à l'allure sinistre. Elle tourna la tête vers son maitre qui tenta de rassurer son animal.
- Voyons ma belle, ce n'est pas la première fois que tu viens ici, je sais que tu n'aime pas ces bois, mais tu sais bien qu'ils sont inoffensifs.
Il sortit un truite de son sac et la donna à sa fidèle monture.
- Tiens, pour te donner du courage.
Epona avala le poisson puis s'engagea à travers les arbres.
Cette fois ci elle ne courrait plus, elle marchait d'un pas hésitant, les oreilles aux aguets.
William lui était serein, mais gardait un œil sur la route au cas ou...
De longues minutes plus tard, il aperçut enfin une petite clairière. Celle ci semblait surgir de nulle part et scintiller au milieu de ces bois sombres, la lumière de la lune se projetant sur toute sa surface et celle de la maison placée au centre. De la position de William la lumière paraissait d'une intensité extrême tant la forêt était sombre, comme si un rideau entourait la clairière empêchant toute lumière de franchir son seuil.
Epona s'engagea dans la clairière et, comme chaque fois, William fut éblouit. Lorsque cette sensation se dissipa, il tourna la tête pour regarder derrière lui et vit la même chose que les fois précédente : Le néant. Il savait bien que la forêt était toujours là, mais cette dernière était si sombre que même la petite clairière n'aurait pu dissiper la moindre parcelle de ténèbres.
Arrivé devant l'entrée de la maison, William sauta à terre.
- Je ne serais pas long ma belle, dit-il en donnant une caresse à sa monture.
Puis il s'approcha de la porte, frappa trois coups brefs et sonore, et il entra.
Iord était dans son fauteuil, comme chaque fois qu'il rentrait, et, comme chaque fois, il était impressionné. Elle donnait l'impression de ne jamais se lever de là, bien que ce soit impossible.
- Bonsoir ma Reine, dit-il en posant son genou droit au sol et inclinant la tête.
- As-tu réussi?
Il releva la tête et sourit.
- Oui ma Reine, tout c'est déroulé comme vous le souhaitiez.
- Parfait, tu peux rentrer te reposer au repaire. Tes deux compagnons te suivront bientôt. Je te rappel que tu n'as du meneur que l'apparence. Je te remercie d'avoir fournis une pierre et accepté d'aller toi même créer la guilde, mais n'outrepasse pas tes droits, Nasgul et Healarion auront les mêmes pouvoirs que toi et tous trois me devez toujours allégeance.
- Je n'oublie pas ma Reine, nous sommes là pour vous servir.
- Bien, puisque tout est clair tu peux te retirer.
- Merci ma Reine.
Il se releva puis sortit après avoir salué de nouveau.
Epona le regarda fermer la porte puis s'approcher.
- Nous pouvons rentrer ma belle, tout est en ordre.
L'animal se baissa pour laisser monter son maitre. Après avoir mangé une truite elle consentit à retourner dans les bois obscures.
William n'avait pas à surveiller le chemin cette fois ci, il savait que pour le retour, Epona ferait au plus court et cela lui convenait parfaitement car il avait hâte de se coucher.


Dernière édition par Williamlesanguinaire le Jeu 26 Juil 2012, 11:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fondation de la Dictatura Dei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» x-Men Origine: la fondation xavier.
» Fondation Napoléon en ligne
» Isaac Asimov - Le Cycle de Fondation.
» La Fondation de Quel'Thalas
» Fondation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le grand salon :: Contes-
Sauter vers: